Aller au contenu

Victoire de Samothrace : tous mécènes !

Le chantier de restauration de la Victoire de Samothrace a débuté le mardi 3 septembre. Le Louvre donne l’occasion au public de participer.

Le chantier actuel de restauration de la Victoire de Samothrace a débuté le mardi 3 septembre dernier. Le Louvre donne l’occasion au public de participer.

Comme pour chaque geste de notre vie, il s’agit présentement d’une occasion d’agir et d’influencer sur notre quotidien. La France et le monde occidental tendent à s’enliser dans la déflation, l’argent ne circule plus. Des efforts considérables nous sont demandés pour peu de résultats, le don est une manière de passer outre des intermédiaires dans lesquels nous doutons. L’état rembourse par exemple les sommes dépensées par les candidats pendant leurs campagnes électorales. Quand Nicolas Sarkozy a mis son parti en péril en ne respectant pas les règles édictées, c’est le public par exemple qui a payé ses frais de campagne et épongé les onze millions d’euros de dettes de l’UMP. Ce qui est moins dit, c’est que l’état via nos impôts a payé la campagne électorale du représentant de la droite malgré qu’il ait fraudé et que ses comptes soient rejetés par les institutions garantes de notre république. En effet, chaque don effectué par un particulier est déductible des impôts sur le revenu à hauteur de 66%, et par une entreprise des impôts sur les sociétés à hauteur de 60%. Même en trichant, l’état a quand même remboursé plus de 7,2 millions d’euros soit les deux tiers alors que les donateurs ont finalement mis un peu moins de 3,8 millions soit le tiers qui reste. Voilà comment réussir une campagne d’appel aux dons du public d’un total de onze millions.

Admettons qu’il s’agisse d’un soutien à la démocratie dans notre pays, d’une garantie de l’expression de la multiplicité des points de vue au travers de notre monde politique. L’état fait de même avec la presse après avoir épongé dernièrement les quatre millions d’euros de dettes du journal représentant le PCF, ce qui a beaucoup fait parler. Il fut moins dit que dix-huit millions sont rentrés dans les caisses du Figaro, un peu plus pour le Monde, onze millions sont arrivés à la Croix, et un total de six millions donc à l’Huma. Il s’agit de garantir le débat et personne n’est vraiment au courant de ce que fait l’état PS de nos impôts. Certains iront dire qu’il va surtout aux copains et pas assez à ceux qui en ont besoin. C’est pour ça que le don court-circuite le système et permet de faire en sorte que la nation mette des sous là où vous voulez qu’elle les mette. Pour assurer un besoin premier, les Restos du Cœur ont besoin eux aussi de dons. Payer un repas quotidien à une personne pendant un mois vous demande d’avancer trente euros, mais vous ne payez réellement que dix euros soit le tiers et l’état vous en remboursera vingt soit les deux tiers au moment de l’impôt sur le revenu. Payer un repas quotidien à une personne pendant tout l’hiver demande d’avancer quatre-vingt-dix euros, mais vous ne payez réellement que trente euros ce que vous auriez mis pour nourrir cette même personne seulement un mois et ce faisant vous mettez dans l’obligation notre pays de faire face à ses devoirs et à payer les soixante euros de différence qui vont permettre à la personne de passer la mauvaise saison dans sa globalité.

C’est à ça que ça sert le don: faire circuler l’argent et permettre à l’économie de respirer d’un côté, et rééquilibrer les dépenses de l’état entre ce que demandent leurs copains aux ministres du gouvernement et ce que veulent les électeurs et que ces mêmes ministres ont oublié depuis les dernières élections d’un autre côté. Le social est important, le culturel l’est tout autant car il est le puits où vient s’abreuver l’esprit brillant. Aussi vrai que nous marchons sur nos deux jambes, le baron Pierre de Coubertin parlait déjà au siècle dernier d’un esprit sain dans un corps sain: l’un ne va pas sans l’autre.

Le mécénat de la Victoire de Samothrace

Nous avons parcouru depuis le début du mois le projet de restauration de la Victoire de Samothrace, puis l’oeuvre, son histoire et ses précédentes présentations avant de voir l’étroite relation qu’elle entretient avec son écrin l’escalier Daru que la Victoire de Samothrace couronne depuis sa création en 1863. Nous arrivons aujourd’hui à la fin de notre chemin en pleines périodes de fêtes de fin d’année. Je vous ai offert une image de couverture Facebook, deux fonds d’écran, un poster et deux images de profil. C’est le Louvre à présent qui va vous offrir le plus beau: quel que soit le montant de leurs dons, tous les donateurs permettant la restauration de la Victoire de Samothrace et de l’escalier Daru seront remerciés nominativement dans un lieu emblématique du musée pendant trois mois. Comme c’est Noël, vous pouvez offrir votre remerciement à la personne de votre choix. D’ailleurs que ce soit pour un anniversaire ou un mariage, il suffit d’indiquer le nom de la personne dans la partie « remerciements » lors de votre don. Et comme c’est le Louvre, ce n’est pas tout:

  • à partir d’un montant de vingt euros de don, soit 6,80 euros après impôts, le donateur recevra un laisser-passer valable pour deux personnes pour venir découvrir la Victoire de Samothrace restaurée.
  • à partir d’un montant de quarante euros de don, soit 13,60 euros après impôts, le donateur recevra des contenus exclusifs sur la Victoire de Samothrace et sa restauration tout au long du projet.
  • à partir d’un montant de quatre-vingts euros de don, soit 27,20 euros après impôts, le donateur recevra des cartons d’invitation aux grandes expositions du Louvre pendant un an.
  • à partir d’un montant de deux cents euros de don, soit 68 euros après impôts, le donateur recevra une invitation à une visite privée des collections.
  • à partir d’un montant de trois cents euros de don, soit 102 euros après impôts, le donateur recevra la carte des Amis du Louvre donnant accès libre aux collections permanentes et temporaires pendant un an.
  • à partir d’un montant de cinq cents euros de don, soit 170 euros après impôts, le donateur recevra en outre une invitation à une soirée exclusive où il pourra redécouvrir la Victoire de Samothrace.

Tous les dons, quels que soit leurs montants, seront décisifs dans le succès de cette campagne. N’hésitez pas à cliquer sur les bannières et à faire un don aussi modeste soit-il.

Un partenariat gagnant-gagnant

Le Louvre remercie chaleureusement tous les donateurs qui s’associeront à ses côtés afin de permettre la restauration de la Victoire de Samothrace et de l’escalier Daru:

  1. Tous les donateurs à partir de vingt euros de don soit 6,80 euros avec la déduction fiscale peuvent découvrir la Victoire de Samothrace avec un(e) ami(e) de leurs choix. Et le remerciement qui sera affiché dans un endroit emblématique du musée peut être offert.
  2. Vous participez à la restauration d’un chef d’œuvre unique qui attire depuis 150 ans des touristes du monde entier venus pour voir la Victoire de Samothrace dont le nom seul est une évocation du Louvre.
  3. La campagne actuelle de restauration permet d’étudier la Victoire de Samothrace sous un nouveau jour grâce à l’utilisation de méthodes actuelles par différents laboratoires avec photos de détails, sous ultra-violet, sous infra-rouge, observations au vidéo-microscope, radiographies au rayon X, et numérisation 3D du monument.
  4. Il s’agit uniquement du quatrième appel aux dons du public de la part du Louvre. Les trois premiers furent de grands succès. L’actuelle campagne de restauration de la Victoire de Samothrace est ainsi budgétée à hauteur de 4 millions d’euros dont 3 millions de la part de grandes entreprises privées internationales.
  5. Tous les donateurs à partir de quarante euros de don soit 13,60 euros avec la déduction fiscale recevront des contenus exclusifs, et à partir de deux cents euros de don soit 68 euros avec la déduction fiscale recevront une invitation à une visite privée des collections.
  6. L’entrée au Louvre est de douze euros par jour, avec un supplément de treize euros pour ce qui est de l’accès au Hall Napoléon. Si vous aviez l’intention de découvrir la Victoire de Samothrace restaurée et/ou si vous vous rendez aux grandes expositions, votre don de quatre-vingts euros soit 27,20 euros avec la déduction fiscale est amorti quasiment dès la première visite.
  7. Le Louvre est le premier musée de France en terme de visiteurs, c’est une institution que vous connaissez. Faire un don permet de savoir où va votre argent et comment il est utilisé. Vous savez aussi de part votre action comment l’état va gérer une partie de vos impôts que vous aurez dépensée pour lui. Une totale transparence avec l’assurance de communications régulières sur la Victoire de Samothrace et sa restauration via des contenus exclusifs à partir d’un don de quarante euros soit 13,60 euros avec la déduction fiscale ou grand public dans les médias.

Tous les dons, quels que soit leurs montants, seront décisifs dans le succès de cette campagne. N’hésitez pas à cliquer sur les bannières et à faire un don aussi modeste soit-il.

Fin de la campagne le 31 décembre

La campagne de dons lancée au public par le Louvre dans le cadre de la restauration de la Victoire de Samothrace le 03 septembre s’achève le 31 décembre, ce qui laisse moins de cinq jours pour participer et profiter des cadeaux offerts par le Louvre. Elle est budgétée à hauteur de 4 millions d’euros dont 3 millions de la part de mécènes privés, il ne reste que un million d’euros demandé au public et ce sont plus de neuf cent mille euros qui ont déjà été collectés soit 92% du total.

Tous les dons, quels que soit leurs montants, seront décisifs dans le succès de cette campagne. N’hésitez pas à cliquer sur les bannières et à faire un don aussi modeste soit-il.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.