Aller au contenu

Quetzalcoatl : trois chambres funéraires découvertes

Les archéologues prospectent des chambres funéraires sous le temple de Quetzalcoatl, ou temple du serpent à plumes, grâce à un petit robot.

Un robot découvre des chambres funéraires sous le temple de Quetzalcoatl.

Grâce à la conception d’un petit robot télécommandé, les archéologues de l’INAH prospectent des chambres funéraires inaccessibles à l’homme. Les archéologues avaient repéré en 2003 suite à des pluies torrentielles un tunnel sous le temple de Quetzalcoatl, ou temple du serpent à plumes, bâti il y a déjà deux millénaires. Un petit robot télécommandé appelé Tlaloc II-TC a ingénieusement été mis au point à la manière du robot Curiosity. Capable de se déplacer sur des reliefs accidentés, il est doté d’un scanner permettant de cartographier les zones explorées et embarque un second rover plus petit lui aussi télécommandé afin de repérer les principaux obstacles.

Un drone pourrait être utilisé par la suite afin de prospecter dans les moindres recoins. Un bémol cependant, l’exiguïté des lieux peut perturber ses vols à cause des déplacements de masses d’air qu’il provoquera lors de ses déplacements. Si les archéologues suspectaient la présence de chambres funéraires, la découverte peut révéler enfin un site intact. En effet, nombre de sépultures découvertes antérieurement présentait des manques notamment dus à des pillages. Dans l’attente de pouvoir continuer les études des trois chambres récemment découvertes, les archéologues ont effectué la fouille des deux chambres accessibles dans lesquelles ils ont trouvé des offrandes.

Le robot Tlaloc II-TC ainsi nommé en référence au dieu aztèque de la pluie se déplace grâce à quatre chenilles : deux antérieures orientables dans le plan vertical et deux bras mécaniques pouvant déplacer d’éventuels obstacles. Il a été développé par HA Robotics pour visiter des lieux exigus. Le temple de Quetzalcoatl dans l’imposante cité mésoaméricaine de Teotihuacan au Mexique est le troisième dans le monde a avoir été exploré par un robot. Pour en apprendre plus sur les coutumes funéraires locales, il faudra cependant que des hommes s’aventurent dans le tunnel à leur tour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *